La formation diplômante pour devenir professeur d'eutonie

Concerne les pratiquants expérimentés (au moins 600 heures d'Eutonie)

Un ou plusieurs stages proposés par les formateurs de l’association peuvent être validés dans le cadre de formation.

A l’issue d’un 1er cycle, un certificat de premier degré de compétence peut être délivré par l'association "Eutonie en Sud-Ouest", il permet d'utiliser l'eutonie dans son champ professionnel et d'ouvrir un groupe expérimental.

A l’issue du 2ème cycle, un diplôme de professeur d'eutonie est délivré par l'association "Eutonie en Sud-Ouest". Il permet de transmettre l'Eutonie en s'adressant à tout public.

Après plusieurs années d’animation de cours et stages, ce diplôme permet également de devenir formateur de professeurs d’Eutonie.

Durée de la formation diplômante

Le temps de l’intégration de la méthode et de sa pédagogie particulière est important en raison des exigences spécifiques de la méthode.

  • 1er cycle : 2 ans minimum
  • 2ème cycle : 4 ans minimum, incluant la période de 1er cycle

La formation continue en eutonie s'adresse :

  • aux personnes qui souhaitent utiliser l'eutonie dans leur champ professionnel : personnels soignants, personnels de l'éducation, psychomotriciens, professeurs, éducateurs, ...
  • aux professionnels de l'eutonie souhaitant approfondir leurs pratiques,
    entreprendre une formation diplômante en eutonie.

 

Type d'interventions possibles adaptées aux catégories professionnelles :

  • Le toucher dans le soin :
    • mieux se connaître pour mieux communiquer et accompagner le patient dans le soin
    • se réapproprier son corps : de l'écoute de soi à l'écoute de l'autre
    • le toucher inter-actif : ce que je touche me touche
    • redonner du sens au toucher : de la toilette aux massages
  • La gestion du stress par la prise de conscience et l'harmonisation des tensions
  • La prise de conscience et l'amélioration de la posture au quotidien et au travail
  • Ecouter et communiquer par le corps
  • La dimension psychocorporelle dans la relation soignant-soigné